Main menu:

Confinde

Bodh Gaya et l’Éveil du Buddha, histoire du site (IIIe s. av. J.-C. - XXIe siècle)

anne_sudreConférence, avec projection, du lundi 23 janvier 2017, à 18 h. 15, au Centre André Malraux, Paris

Conférencière : Anne Sudre, enseignante à l’École du Louvre

Bodh Gaya, situé dans l’Etat du Bihâr, au nord-est de l’Inde, est un site capital de la topographie bouddhique. D’après certains textes anciens, c’est en ce lieu que Shâkyamuni (VIe-Ve siècle avant J.-C.), assis au pied d’un arbre pour méditer, atteignit l’Éveil (Bodhi en sanskrit) et devint le Buddha, l’« Éveillé ». Cet arbre, qui était un pippal (figuier sacré), devint un lieu de pèlerinage.

Au IIIe avant J.-C., l’empereur Ashoka fit construire un sanctuaire autour de l’arbre. Il y eut ensuite plusieurs phases de reconstructions, d’agrandissements, de modifications et de restaurations jusqu’au XIIe siècle. Bénéficiant du patronage important de pieux et généreux donateurs, le sanctuaire devint un grand temple, entouré de temples annexes, de monastères, de nombreux stûpa, de statues, etc. Au XIIIe siècle, le site fut déserté par les moines bouddhistes, chassés suite à la conquête musulmane, puis tomba en ruines.

Après sa redécouverte au XIXe siècle, des travaux de restauration de grande ampleur commencèrent en 1880. Dès lors, et tout au long du XXe siècle, des organisations religieuses de différents pays à forte population bouddhiste y édifièrent des temples, des monastères et des centres d’enseignement. De nos jours, le site reçoit des pèlerins venus du monde entier, et il a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 2002.

Anne Sudre évoque l’Éveil du Buddha, qui est l’un des quatre grands événements de sa vie, et présentera l’histoire de Bodhgaya, site exceptionnel considéré comme le berceau du bouddhisme et vénéré comme le lieu de pèlerinage bouddhiste le plus sacré dans le monde.

Comments are closed.

Related articles